L’énigme de l’activité de travail ….

Exemples : Aides maternelles – Conducteurs de trains – Dactylos – Travailleurs vieillissants…mystère et énigmes du travail

CITATION : « Lorsqu’on arrive sur un lieu de travail “c’est comme si nous pénétrions sur une scène de théâtre où la représentation a déjà commencé : l’intrigue est nouée; elle détermine le rôle que nous pouvons y jouer et le dénouement vers lequel nous pouvons nous diriger.
Ceux qui étaient déjà en scène ont une idée de la pièce qui se joue, une idée suffisante pour rendre possible la négociation avec le nouvel arrivant »  Bruner, 1991

PROBLEMATIQUE GENERALE

Les discours et les pratiques dans la formation professionnelle s’inscrivent dans 3 dynamiques de réflexion

La dynamique des compétences : « On ne parle que de compétences… »

  • passage d’une logique de qualification à une logique de compétence…
  • Les compétences sont au cœur des problématiques de GRH et description des métiers : bilans de compétences, référentiels de compétences, utilisation de grilles formulées en compétences
  • « savoirs- savoir faire – savoir être » comme un leitmotiv certes non scientifiquement établi
  • CCF = contrôle (Evaluation était peut-être plus pertinent) en cours de formation…des compétences !

On manie un objet la plupart du temps méconnu, énigmatique, niché au cœur du travail… Qu’est ce qu’une compétence ? comment se développe t-elle ?

La dynamique de formation :

  • Multiplicité des voies de formation : compagnonnage, alternance, apprentissage scolaire initial, formation continue, formation tout au long de la vie…
  • Légitimité des voies de formation ? Opposition stérile entre théorique et pratique, entre professionnels et professeurs, entre le centre de formation et l’entreprise…
  • Les acteurs de formations se multiplient : Formateurs, professeurs, tuteurs… On assiste même parfois à une crise de légitimité de celui qui n’a pas été professionnel… on oublie souvent les apprenants et leur point de vue sur leur apprentissage, sur leur expérience…

Et s’il y avait réconciliation entre ces différentes approches ? Et si l’apprenant s’invitait au cœur du dispositif de formation ?

Qu’est ce que la formation professionnelle ? quels dispositifs de formation à mettre en œuvre ? Qu’est ce qu’être formateur ?

La dynamique de certification : La multiplication des accès à la certification et des modes d’évaluation –

  • Comment transformer une expérience professionnelle en diplôme ?
  • Accès de tous à la certification : VAE… ?
  • Comment observer, apprécier, rendre compte d’expériences professionnelles (aussi minimes soient-elles pour les candidats de la formation initiale)
  • Comment partir d’une activité de travail pour observer une compétence ?
  • Quel rapport entre un jury et un candidat « déclarant » ?
  • Comment distinguer « expérience – tâche – savoirs – résultats » ?
  • Quel rôle donner au « dossier professionnel » objet sensible de formalisation d’une expérience professionnelle. (ou formulaire d’examen !)
  • Les arrangements certificatifs se multiplient, on se crée des règles : liste de situations de travail admises, acceptées, reconnues, modalités d’interrogation…Risque de développement d’une approche normative de l’évaluation

L’activité de travail et plus précisément les situations de travail et l’expérience professionnelle sont au cœur des préoccupations de formation. Elles constituent l’Essence même de l’apprentissage des compétences: Apprendre des situations de travail, apprendre par les situations de travail, apprendre dans les situations de travail …

pour donner du sens à la formation professionnelle.

 

On voit ici que pour donner du sens à l’évaluation des compétences, à la formation professionnelle, à l’analyse de l’expérience, il faut remonter à l’essence de l’activité de travail

Pour donner du sens qui ne soit pas le « sens commun », l’intuition … Il faut convoquer les approches scientifiques et théoriques… Des chercheurs ont travaillé depuis des années sur les questions de l’analyse des activités de travail et de l’émergence des compétences dans les situations de travail.

1 – Cadre théorique de la didactique professionnelle

2 – L’essence de l’activité de travail

  • L’action de travail
  • Les situations de travail
  • La formation des compétences

3 – Le sens donné à la formation professionnelle

 

Pour la suite la semaine prochaine………………….

Sofiane

 

close

Créateur d'AFEST Sofiane

Créateur d'AFEST Sofiane

Formateur d'enseignants de formateurs et de cadres pédagogiques.

Laisser un commentaire