L’ergonomie, le véritable challenge du bien-être au travail

Un poste de travail ergonomique pour un salarié ne le sera pas nécessairement pour un autre! Spécialiste de l’analyse des conditions de travail, l’ergonome est chargé de garantir la santé physique et morale du personnel. Ses objectifs? Trouver les meilleures solutions pour préserver la santé des collaborateurs et limiter les maladies professionnelles (et autres troubles musculo-squelettiques). Pour ce faire, il n’est pas uniquement question de la posture du salarié. L’ergonomie au travail implique le plan organisationnel, le plan cognitif et le plan physique.

Des entreprises concernées par les conditions de travail de leurs salariés

L’ergonomie représente un défi majeur pour les entreprises. À l’heure où la crise sanitaire a lourdement impacté la santé mentale des salariés, les dirigeants se doivent d’être à la hauteur des besoins et des attentes de leurs équipes.

L’ergonomie n’a pas uniquement des bienfaits sur le moral et la condition physique des collaborateurs. Elle permet également de diminuer l’absentéisme, de réduire le turnover ou encore d’augmenter la motivation et la productivité de l’entreprise. De même, une prise en compte de l’ergonomie est idéale pour soigner l’image de marque d’une société, ce qui peut favoriser le bouche-à-oreille et attirer de nouveaux talents. Même si les mentalités évoluent, les salariés sont encore trop nombreux à devoir trouver eux-mêmes des solutions pour améliorer leurs conditions de travail et aménager leur bureau à leur convenance.

Un environnement de travail sain

Comment mettre en place une bonne ergonomie organisationnelle? Il s’agit ici de l’organisation générale de l’entreprise. Comment les tâches sont-elles planifiées? Les emplois du temps sont-ils réalistes? La communication est-elle optimale entre les équipes et leur manager? Autant de questions qui permettent d’analyser et d’améliorer les processus organisationnels.

Quid de l’ergonomie cognitive? On parle ici de la charge mentale des salariés et de leur capacité à prendre des décisions. Les équipes se sentent-elles stressées? Souffrent-elles de pression pour atteindre leurs objectifs? Des formations leur sont-elles proposées pour acquérir de nouvelles compétences techniques et de nouvelles connaissances théoriques? Comment interagissent-elles avec les machines?

Côté environnement, la question du bruit, de la lumière et de la température est primordiale. Un salarié qui évolue dans une atmosphère où les nuisances sonores sont monnaie courante ne sera ni à l’aise ni productif. Par exemple, des mesures sont indispensables en cas de travail dans un open space: une bonne isolation acoustique du sol, une insonorisation du plafond, la création d’espaces dédiés aux réunions ou encore le choix d’un mobilier acoustique. L’idée est de permettre à chacun de travailler dans de bonnes conditions et d’éviter les tensions.

Au printemps 2021, Great Place to Work a dévoilé son palmarès des entreprises où il fait bon travailler en France, et ce malgré la crise sanitaire. De quoi trouver des sources d’inspiration et des idées.

Des postes de travail aménagés

L’ergonomie physique est la dernière des catégories. L’idée est d’améliorer la posture et les gestes des collaborateurs via l’aménagement des postes de travail. L’objectif est notamment d’éviter les tensions dorsales, de prévenir les douleurs du poignet ou encore de soulager les douleurs cervicales, qui sont les maux les plus fréquents.

Concrètement, cela passe par un bureau adapté. L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) préconise la mise en place de plusieurs éléments. Lorsqu’il est assis, le salarié doit pouvoir poser ses pieds à plat sur le sol ou sur un repose-pied. Son dos doit être droit et correctement soutenu par un dossier. Quant à ses avant-bras, ils doivent être proches du corps. Pour encourager une bonne posture, l’employeur peut investir dans des plans de travail réglables en hauteur et des fauteuils offrant un bon appui.

LIRE AUSSIBougez pour retrouver la santé au (télé)travail

Qui dit ergonomie physique dit aussi analyse de la manipulation des objets et des mouvements. Les claviers doivent être inclinables, et les souris adaptées à la taille de la main. Une fois les postes de travail correctement aménagés et le matériel soigneusement choisi, des actions de prévention peuvent être mises en place dans toute l’entreprise: communiquer sur les bienfaits des étirements et du relâchement musculaire, organiser des exercices de relaxation…

Il existe plusieurs labels de bureaux à connaître, notamment concernant le bien-être des collaborateurs: parmi eux, “Well” et “OsmoZ” s’intéressent à la santé, à la qualité de vie des équipes, au bien-être psychique…

(Par la rédaction de l’agence hREF)

close

Créateur d'AFEST Sofiane

Créateur d'AFEST Sofiane

Formateur d'enseignants de formateurs et de cadres pédagogiques.