Origine du terme UX : il était une fois l’UX…

Origine du terme UX : il était une fois l’UX…

Deux concepts qui malgré tout ne peuvent pas être dissociés

À l’instar de l’iceberg, possédant deux parties, l’une visible et l’autre invisible, l’UX et l’UI s’avèrent indissociables. Du moins, leurs relations de complémentarité font que ces deux domaines s’imbriquent entre eux. Si l’UX designer se concentre essentiellement sur l’aspect émotionnel et psychologique de l’expérience des utilisateurs, alors que l’UI designer se base plutôt sur tous les éléments ergonomiques et pratiques servant à la création d’interface, il reste que l’UI a besoin d’être complétée par la démarche UX afin de réfléchir et de concevoir une interface pleinement centrée sur les utilisateurs.

Séquence humour : la fameuse « différences entre UX et UI » en vidéo et même audio !

Bon, et si vous souhaitez en savoir plus, savourez les différentes manières de présenter cette fameuse différence. C’est assez compulsif sur YouTube, tout le monde y va de sa différence. Comme nous, soit dit en passant.

Le terme UX (acronyme de l’anglais : User eXperience), expérience utilisateur en français, désigne la qualité de l’expérience vécue par l’utilisateur dans toute situation d’interaction. L’UX qualifie l’expérience globale ressentie par l’utilisateur lors de l’utilisation d’une interface, d’un appareil digital ou plus largement en interaction avec tout dispositif ou service. L’UX est donc à différencier de l’ergonomie et de l’utilisabilité.

QU’EST-CE QUE L’UX ? VERS UNE IMPOSSIBLE DÉFINITION ?

Pour faire simple et au risque d’être réducteur, l’UX, c’est l’eXpérience Utilisateur vécue dans la globalité de l’interaction.

Difficile de produire une définition ultime et figée de ce qu’est l’UX… et c’est tant mieux. On s’accorde pour dire que l’UX s’appuie aussi bien sur l’utilisabilité (la « facilité d’usage » d’une interface) que sur l’impact émotionnel ressenti. Ces deux aspects de l’expérience utilisateur sont indispensables et indissociables pour qualifier une expérience de « bonne UX ».

Quelle différence entre UX et utilisabilité ?

C’est le ressenti de l’utilisateur qui distingue l‘UX de l’utilisabilité, ouvrant en cela un champ bien plus large que la bonne utilisation d’une interface et liant des disciplines qui s’interpénètrent les unes les autres (UI Design, architecture de l’information, design d’interaction, IHM, design de service etc.) comme on le voit dans les schémas et diagrammes des domaines de l’UX (plus bas).

L’UX n’est donc pas strictement pragmatique comme l’est l’utilisabilité. Elle implique l’impact émotionnel ressenti lors de l’interaction, et comprend même l’anticipation de l’utilisation comme le faisait remarquer Donald Norman, le premier à utiliser cette expression, dans cette citation très célèbre : l’UX correspondant “aux réponses et aux perceptions d’une personne qui résultent de l’usage ou de l’anticipation de l’usage d’un produit, d’un service ou d’un système”.

Sofiane Créateur d'AFEST

Sofiane Créateur d'AFEST

Formateur d'enseignants de formateurs et de cadres pédagogiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *